© 2020 Site de Nancy Côté. Tous droits réservés.

gallery/1LOGO1_transparent
Facebook
Youtube

« Nous sommes avec vous pour explorer le plus grand éveil de votre âge, la vérité de qui vous êtes en tant que créateurs divins. Inspirez et invitez la conscience élargie de la Source Unique à résonner à travers toutes les cellules de votre Être. Vous tenez entre vos mains l’histoire du déploiement spirituel de l'humanité dans la grâce et le  calendrier du plan Divin. »

Les Mères Pléiadiennes des Étoiles

Vous trouverez sur cette page des canalisations traduites en français de Kryeon - Lee Carroll faites au début des cercles de la Sororité dirigés par le Dr. Amber Wolf. Vous trouverez aussi des canalisations des Mères des Étoiles reçues par la prêtresse Lémurienne le Dr. Amber Wolf en tant que Mele’ha.

Ces canalisations sont présentées sur la chaine française YouTube de la Sororité Lémurienne.

Je suis autorisée et responsable de faire ces traductions pour la Sororité Lémurienne. Je suis accompagnée dans cette tâche par des personnes merveilleuses qui donnent de leur temps et de leur cœur à transmettre ces messages au monde francophone. Certaines de ces volontaires sont résidentes de France et d’autres du Québec. Ce sont : Louise Corriveau, Sandrine Fanes, Gaelle Arthaud, Hélène St-Pierre et Brigitte Berthelot.

Nous collaborons aussi avec un traducteur bénévole de l’Allemagne, Bryan Cooper.

Ces traductions doivent rester gratuites.

Merci Kryeon – Lee Carroll, merci Amber Wolf, merci aux traductrices et traducteurs

Ci-dessous se trouvent les traductions qui étaient auparavant offertes en format texte et en audio.

L’intrication de conscience avec une Mère des Étoiles

Salutations Chères Dames, je suis Kryeon du service magnétique.

Mon partenaire s'éloigne. Ces mots simples signifient que je sais qui vous êtes et que l'homme qui se trouve sur la chaise n'est pas au courant de ce qui se dit, contrairement à son habitude.

Nous avons déjà dit cela, que ces canalisations sont pour les sœurs Lémuriennes, ces messages sont destinés aux femmes. Ils ne sont pas secrets mais l’hommage signifie ceci : qu’il doit écouter plus tard, alors que vous les recevez maintenant. La raison de tout cela, incluant la sororité et tout ce qui se trouve ici, est que c’est une question d’honneur. C’est un hommage au chamanisme féminin qui a disparu, et l’idée, le concept selon lequel les femmes enseignent mieux les choses spirituelles que les hommes. Et c'est parce qu'elles sont bien mieux équipées pour cela. Cela n'a rien à voir avec la qualité ; c’est à propos des outils que vous avez. Et que depuis le début, les sœurs que vous appeliez les Mères des Étoiles étaient celles avec qui vous avez appris, et vous avez appris ces choses de la manière dont elles vous les ont données, que vous avez conservées en vous, dont vous vous rappelez et que vous transmettez. Donc, une grande partie de l'équipement que vous auriez à enseigner aux enfants, de façon si patiente, et des idées que vous auriez en tant que mère et qui les inciteraient à vouloir apprendre davantage, et à être enthousiastes à propos de ces choses, tout cela fait partie du chamanisme. Peu importe le genre auquel vous faites face, quand ils ont des problèmes, ils voient la mère en vous, et c’est un fait.

Je veux développer l'idée provenant d'une canalisation plus tôt dans la journée, mais vous n'étiez pas tous ici. Nous avons mentionné qu'il y avait un nouveau paradigme, un nouveau paradigme qui est littéralement là et qui s'en vient. Cela n'a jamais été expérimenté auparavant sur la planète. Un paradigme qui consiste à recevoir des choses de l'Esprit, de vos anges, de vos guides, peu importe comment vous les nommer, mais… d'un transfert intuitif que vous auriez qui n'était pas disponible, à ce point, auparavant. Je vous encourage à rester assises et à rester silencieuses, à vider les tablettes de votre esprit et à écouter les choses que vous n’avez jamais entendues auparavant. Ce que je n’ai pas dit dans la canalisation et que je vous dirais, c’est que toutes les personnes à qui je parle, de toutes les personnes, les femmes sont les meilleures à cela, car elles comprennent mieux que les hommes comment être à l’écoute de l'intuition. Et cela est inné, cela vient avec le fait d'être une femme, c’est la partie qui porte attention et qui écoute le cri dans l'autre pièce. Que vous fassiez des tâches, des corvées ménagères ou que vous engagiez des conversations en même temps, une partie intuitive de vous est collée à la petite chambre où se trouve le berceau et l’enfant. Et tant de fois, comme nous l’avons dit auparavant, vous y êtes allées, car l’intuition vous a dit de le faire et de constater que le nourrisson a besoin de vous. Cet échange est donc quelque chose que vous auriez et que vous comprendriez mieux que quiconque. Mais saviez-vous que vous l'avez pratiqué ? Vous seriez les seules, les Lémuriennes, et dans la Sororité en particulier. Laissez-moi vous donner un scénario, encore une fois, que nous n’avons pas encore présenté. C’est magnifique, cette interaction que vous aviez comme femme en Lémurie avec vos professeurs. La dernière fois que j’étais devant vous, je vous ai donné un scénario de ce que c’était pour les jeunes femmes de venir s’asseoir devant la Mère des Étoiles : parfois, c’était la première rencontre et parfois un peu plus, les Mères des Étoiles n’enseignaient pas régulièrement, mais les enfants des Mères Étoiles le faisaient, mais il y avait encore des moments pendant les cérémonies, quand Elles s'asseyaient devant eux et se montraient, et il n’y avait rien de semblable. Nous vous avons dit que ce n’est pas un être humain. Vous êtes assis devant une Maître Ascensionnée ! Comment vous sentiriez-vous si votre Maître ascensionné préféré décidait de s'asseoir devant vous maintenant ? Question : pensez-vous que vous le ressentiriez ? Réponse : oh oui, oh oui. Et ceux qui le ressentiraient en premier seraient les femmes, car elles l’ont déjà expérimenté. Cela est écrit dans votre Akash, vous ne pouvez pas enlever ce genre de choses, elles sont là pour toujours.

C’est intéressant qu'en Lémurie ce ne soit pas différent de n'importe quelle autre société ou civilisation. Il y avait des choses à régler et il y avait des problèmes. Et bien des fois, les jeunes femmes qui passaient ce point où elles commençaient à apprendre le chamanisme rencontraient des problèmes. On leur enseignait une chose et elles en expérimentaient une autre dans la tribu, elles avaient des problèmes, le même type de problèmes que ceux que l'on rencontre dans chaque expérience d’une vie : des problèmes avec leurs pairs, des problèmes avec ceux qui peut-être se moquaient d’elles ; ce qui n’est pas très chamanique. Mais la Société Lémurienne était comme les autres, il y avait des nuances face au libre choix et il y avait ceux qui ne voulaient pas faire un aussi bon travail que les autres. Les femmes à qui on a enseigné le chamanisme le prenaient au sérieux, alors que d’autres écoutaient simplement, c’est le libre choix. Et puis il y avait celles qui allaient changer la planète plus tard. Et comme dans toutes les sociétés, il y avait des choses ordinaires (ou le quotidien), des choses à régler, parfois des problèmes. Les hommes n'étaient pas autorisés à s'asseoir seuls devant une Mère des Étoiles dans ces temps-là. Parce que la Mère des Étoiles n'aurait rien eu à leur dire, qui pourrait améliorer leur vie, qui aurait pu être transmis à la tribu, dans la roue de l'enseignement. Mais une jeune « chamane femme » (ou « Chafemme )» en formation…les jeunes filles qui apprenaient ces choses-là avaient la possibilité d'avoir une séance individuelle avec une Mère des Étoiles, surtout si elles devaient faire face à ce qu’Elles considéraient comme de vrais problèmes qui interrompaient leur vie, leur enseignement, leur joie ou toute autre chose qui leur était enseignée sur une base régulière. Quoi qu'il en soit, que ce soit par leurs propres pensées ou des problèmes causés par les autres, ou ce qu’une jeune femme pouvait traverser, si elles avaient peur, c’est à ce moment-là qu’elles allaient voir les enseignantes et leur disaient : « Je voudrais une rencontre avec la Mère des Étoiles ». L'enseignante analysait ensuite si cela était approprié ou non, ou si cela pouvait être résolu ici par elle ou si elles devaient rencontrer une Mère des Étoiles. Mais certaines d’entre elles en avaient besoin, à cause de ce qui allait suivre.

Permettez-moi de vous dire en quoi cela consistait : un tête-à-tête avec une femme, une jeune femme qui entre dans la pièce, et la Mère des Étoiles est déjà là. Maintenant, ce n’est pas différent de ce que nous vous avions dit auparavant : la Mère des Étoiles ne veut pas intimider un adulte ou un enfant. La Mère des Étoiles a une énergie qui changerait tellement la pièce quand elle arriverait, qu'il était préférable qu’Elle soit déjà là et que l’être humain vienne la rejoindre, s’assoit et s’accoutume à Elle. Aucune intimidation. Elle était là, prête, souriante et joyeuse. Il y avait toujours ces quelques instants de « waouh » de voir cette femme colorée et de se rendre compte de sa différence et en même temps si semblable, parce que son cœur battait comme le vôtre. Et vous réalisiez qu’il s’agissait d’une créature évoluée, la biologie de vos semences à tous, et elle vous enseignait comment être « Elle » et lui ressembler. [Kryeon rit]. Question : qui commence ?

Et nous y arrivons, je vous présente le même paradigme que je vous ai donné plus tôt dans la journée. Car l’étudiante est assise à cet endroit. Elle a ensuite reçu l’instruction de ne rien dire, et la Mère des Étoiles se penche légèrement vers l’avant. L’étudiante commence à sentir une belle intrication entre leurs deux consciences, la Maître Ascensionnée des Etoiles et l’étudiante humaine de la Terre. Et ce n’est pas intimidant, c’est magnifique. La Mère des Étoiles ne dit rien pendant tout ce temps. Je vais plutôt vous dire ce qui se passe : ce qui se passe, c’est le paradigme que je vous ai dit qui change sur la planète, que certaines d’entre vous dans cette salle ont expérimenté il y a de nombreuses années. Une intrication de conscience permet à l'étudiante de se nourrir de sagesse intuitive. C’est difficile pour moi de vous expliquer, sauf que les femmes le savent, d’une certaine manière, elles le savent. Tout comme vous parlez avant qu'une autre femme parle et vous riez de parler de la même chose. C’est courant chez les femmes de se sourire et de savoir ce qu’elles pensent et disent, et elles aiment le faire ; quelque chose que les hommes ne comprendraient ni n'apprécieraient jamais ; c’est une sorte de communication spéciale qui implique une intuition accrue. Cette élève assise devant une Mère des Étoiles est nourrie de belles idées sur ce qu'il faut faire dans sa vie, par le biais de ce canal intuitif et de la glande pinéale qui est maintenant active avec 23 paires de chromosomes. Et quand la Mère des Étoiles en avait fini, elles s'asseyaient et souriaient toutes les deux. L'étudiante essuyait ses larmes, se levait et quittait cette pièce en étant une femme différente, une fille différente. Et ce qu’elle recevait : un outil pour s'occuper d'elle-même, de sa peur, de sa situation et aucun mot n’était prononcé. C’est votre outil, c’est le vôtre d’abord, alors que les vieilles âmes de la planète commencent à se rassembler et à les utiliser. Les femmes sont les premières à comprendre ce que c’est de s’asseoir et d’être aimé par l’Esprit sans avoir à parler. Au lieu d'un flot de questions, que dois-je faire ? Comment puis-je le faire ? Il y a simplement un sourire et vous commencez à recevoir.

Je raconte ces histoires parce qu’elles sont vraies, laissez-les déclencher le souvenir de votre propre expérience et à quel point elle a été réelle. Le temps n’est pas ce que vous pensez, car pour votre Akash, c’est arrivé hier. Pensez à ces choses et continuez ainsi, un beau moment passé ensemble en vous souvenant de qui vous êtes.

Et c’est ainsi !

Version Audio ci-dessous en francais

« Rencontrez une Mère des Étoiles »

Bonsoir chères dames, je suis Kryeon du service magnétique.

Mon partenaire se retire à ce moment.

Qu’est-ce que cela vous fait, chères femmes, d’avoir un livre écrit à votre sujet ? Toutes les canalisations dans ce livre, toutes, traitent de vous en Lémurie. Comment était votre vie, que faisiez-vous, comment vous sentiez-vous. Certaines bases que vous utilisez dans les cercles et qui évoluent, proviennent de ce temps. C’était essentiellement un moment d’apprentissage. Voilà de quoi il s’agissait. En réalité, beaucoup des cérémonies animées par les femmes en Lémurie, avaient pour but principal d’enseigner aux plus jeunes femmes. Il y avait tellement de vérités fondamentales à apprendre, des vérités qui dureraient sur la planète, et qui un jour seraient réanimées dans l’Akash des femmes partout dans le monde, et qui se souviendraient de l’enseignement de la Chamane. C’est pourquoi vous êtes là.

Bien sûr, il y aura encore ceux qui sont assises dans cette chaise cette année et qui disent « Je n’y arrive pas, ça ne colle pas en moi, je te crois Kryeon, mais je n’arrive pas à m’identifier vraiment à cela ». C’est très fréquent car nous vous demandons de vous souvenir d’une réalité tellement lointaine, mais mes chères, c’est la première infime partie de votre Akash, la première vie, celle avec les 23 paires de chromosomes. Je vais donc vous ramener à ce moment-là, et vous donner un autre souvenir à contempler et réfléchir.

Ces choses sont vraies, ce que je vous ai donné est réel. Elles représentent une réalité d’un passé très lointain, une réalité que vous avez, une réalité qui est écrite dans ce que vous appelez les archives akashiques. Un enregistrement de toutes vos vies, des choses que vous avez apprises, de ce qui vous a particulièrement et émotionnellement impacté. Rien ne vous a émotionnellement plus impacté que de voir une Mère des Étoiles pour la première fois. (Pause)

Nous avons discuté de cela avec vous, un peu. Les Mères des Étoiles n’ont pas tout enseigné. Elles ont laissé l’enseignement aux descendantes directes. Mele’ha en faisait partie. Elle a enseigné à beaucoup, beaucoup, principalement aux enfants et aux adultes du genre féminin. Elle avait aussi le temps pour enseigner aux garçons quand ils étaient enfants, mais ils divergeaient de ce qui est chamanique. C’était sa spécialité.

Je veux vous parler de cette première rencontre avec les Mères des Étoiles. Il y avait un système, nous en avons expliqué certaines parties auparavant, le système de la première rencontre des Mères des Étoiles. Les enfants trop jeunes ne comprendraient pas, il fallait donc qu’ils aient atteint un certain âge, mais les premiers à voir la Mère des Étoiles étaient toujours les filles.

Il existait un moment où les hommes, garçons, enfants et adultes, tous, voyaient les Mères des Étoiles lors de certaines réunions à un certain moment de l’année, c’était garanti, mais les filles étaient toujours les premières. Vous avez été les premières, en tant que filles, à cette âge, à rencontrer les Mères des Étoiles.

Il y avait aussi une autre réunion avec les garçons et les filles pour rencontrer les Mères des Étoiles. Il existait un système très équitable. L’équité dont nous parlons était intuitive. Les femmes étaient les premières, car elles avaient le don, elles allaient devenir les guides et les Chamanes.

En tant que filles, vous vous mettiez en ligne, vous vous apprêtiez du mieux que vous pouviez en Lémurie pour l’occasion, et vous saviez que vous étiez sur le point de rencontrer une Mère des Étoiles. À quel point un enfant pouvait comprendre tout cela ? Vraiment, à propos de cela ? Vous seriez surprises, car pendant des années, votre entourage vous montrait les étoiles et disait « c’est de là qu’Elles viennent, nous avons une partie d’Elles en nous ». Il n’était pas question d’ADN, il n’était pas question de chimie mais plutôt des propos qui parlaient de cette partie de cela, de ce qui les rendaient sacrées, spéciales, uniques, que vous aviez une partie de la Mère des Étoiles en vous. Et vous le saviez, même étant enfant, vous le saviez.

Vous connaissiez aussi votre destin, qu’en grandissant et en devenant une jeune femme, vous seriez séparée des garçons pendant les enseignements et que ces enseignements seraient plus avancés vers ce que vous auriez à faire et mettre en place. Il y avait une grande importance sur l’enseignement de l’intuition, comment l’utiliser et comment lui faire confiance. Mais il n’y avait rien de tel que la première rencontre. Vous étiez en file, et vous entriez dans une pièce spécialement préparée et dédiée à la rencontre avec la Mère des Étoiles. Et chose qui ne serait pas le cas aujourd’hui, la Mère des Étoiles était déjà dans la pièce quand vous entriez. Aujourd’hui, il y a une mise en scène quand vous rencontrez quelqu’un d’important. Vous allez le voir, vous attendez encore et encore, vous y allez, vous vous asseyez et on ne sait comment, un son retenti et cette personne importante arrive et tout le monde est ravi. La Mère des Étoiles, elle, était déjà assise, non dans un fauteuil, mais en tailleur. Il y avait des très bonnes raisons à cela, et c’était pour se mettre au niveau d’un enfant. Elle était assise comme cela pour éviter d’intimider les filles à leur entrée dans la pièce. Pour qu’elles voient la Mère des Étoiles immédiatement et qu’elles réalisent qu’elle est assise et disponible pour elles. Il n’y avait pas d’entrée glorieuse qui puisse submerger les filles ou leur faire sentir que quelqu’un d’important arrivait, elles connaissaient déjà l’importance d’une Mère des Étoiles.

L’autre raison était que les Mères des Étoiles étaient très grandes, plus grande que la plupart des humains d’aujourd’hui. Ceci est dû à plusieurs choses, y compris le fait qu’elles étaient simplement de grande taille, de par leur civilisation, leur alimentation et toutes les choses que vous pourriez imaginer et comprendre, car même les humains d’aujourd’hui sont plus grands que les générations précédentes. C’était donc dû au progrès et à l’évolution de leur planète. Pour la Mère des Étoiles, venir debout de toute sa taille serait impressionnant pour un enfant, et c’est la dernière chose que nous voulions pour les filles. Je dis « nous », mes chères, car j’étais là. J’étais là dans une forme qui n’était pas humaine. J’étais là car depuis le début… l’autre côté du voile a toujours représenté le côté sacré par celles et ceux qui viennent des étoiles, une partie de l’entourage, ceux-là même des étoiles. Ce que vous avez vu pourrait vous surprendre si je vous le décrivais aujourd’hui. La voilà, si intéressante, elle ne paraissait pas réelle. Vous avez toujours eu du mal à décrire, peindre ou dessiner les Pléiadiennes. Leur peau était légèrement transparente, plus que la vôtre. Cela montrait toujours la couleur.

Mes chères, sachez-le, les Mères des Étoiles étaient une civilisation de couleur. Elle n’était pas polynésienne ou noire, ils avaient d’autres teintes sur la peau mais pas assez pour dire qu’elle était bleue ou verte. La transparence de leur peau était si belle et parfaite. Regarder leur visage pas vraiment humain et pourtant complètement humain était révélateur. Et quand elle a ouvert ses yeux et commencé à parler, votre cœur a fondu. Vous vous en souvenez, c’était la première chose que vous avez vécu qui était hors du commun, et vous avez réalisez à ce moment-là que vous alliez la revoir et qu’elle vous enseignerait des choses très spéciales apportées sur Terre pour une période bien spécifique.

Il n’y avait pas qu’une seule Mère des Étoiles mais vous n’en rencontriez qu’une à la fois. Vous appreniez un nom que vous ne pouviez pas prononcer et c’était amusant quand les enfants s’y essayaient. Ce n’était pas prononçable avec vos cordes vocales, et dès le début de cette rencontre sacrée, vous vous amusiez en tant qu’enfants, en tant que petites filles, à trouver un surnom que vous pouviez prononcer, vous l’appeliez « le surnom du jour ». Vous pouviez ainsi l’appeler par son surnom quand vous vous adressiez à elle. Et c’était le protocole, on encourageait chaque fille à dire bonjour, à donner son nom, et à donner un nom, le « surnom du jour » à la Mère des Étoiles. Cela rendait la rencontre intime, en face l’une de l’autre, facile, amusante et affectueuse. C’était votre Mère après tout. Vous n’oublierez jamais ce moment, il est gravé dans votre mémoire.

Plus tôt dans la journée, j’ai canalisé quelque chose appelé « l’étincelle ». Quelque chose qui se passe après votre dernier souffle sur Terre, quand vous partez (…). Vous comprenez tout ce que vous ne compreniez pas, vous voyez tout ce que vous ne pouviez voir et vous réalisez que vous êtes magnifique. Il y a une étincelle en vous mesdames, une étincelle que les hommes n’ont pas reçue, aucun garçon, en plus de pouvoir donner un surnom aux Mères des Étoiles. C’était le début du chamanisme, de votre enseignement, la détente d’être avec la Source, l’affection qui émane de la Source, cette partie admirée mais pas vénérée, cette partie qui connait la Mère comme vous connaitriez votre propre mère, vous pouvez voir la compassion et l’amour dans ses yeux et qui vous coupe le souffle. Je vous demande de retrouver cette partie, c’est à dire de vous souvenir complètement et de réaliser comment était cette sensation. Je ne vous demande pas de recréer cela en 3D ou d’agir comme cela, mais vous toutes pouvez recréer cela émotionnellement, car vous y étiez. Quand je dis vous toutes, chacune des femmes dans cette salle était en Lémurie à un moment donné ou à un autre. Chaque femme assise ici ce soir a rencontré une Mère des Étoiles. Ce n’est pas toujours le cas, il y a toujours celles qui viennent et se demandent si elles y étaient, mais ce soir, vous y étiez toutes. C’est de plus en plus commun dans ces sessions, vous ressentez l’appel et vous arrivez ici. Je vous demande de trouver cette étincelle en vous rappelant ce moment, émotionnellement, quand vous avez rencontré cette personne d’un autre monde, cet humain si différent, venu d’ailleurs, qui a planté la semence de qui vous êtes maintenant, et rapidement la couleur ne dérange plus, la peau transparente non plus, et cette voix à double cordes vocales n’avaient plus d’importance. Cette personne n’était pas étrange ni anormale, parce que vous l’aimiez. Elle a montré une compassion que seul un être ascensionné peut avoir, remplissant la pièce avec une charge émotionnelle si forte que tout ce que vous voulez faire c’est vous assoir et chanter son nom. C’est ce qu’elle vous a donné, pour qu’un jour, dans un futur lointain, vous puissiez vous assoir avec d’autres femmes et rechercher cette étincelle, la ranimer et réapprendre ce que vous aviez oublié.

C’est la vérité et je ne vous dirais pas tout cela si ce n’était pas vrai. Que les cérémonies commencent.

Et c’est ainsi !

Version Audio ci-dessous en francais

La Communauté Lémurienne de MC Cloud.

Bonsoir chères dames, je suis Kryeon du service magnétique.

Mon partenaire se retire et ceci veut dire que l’homme assis sur la chaise n’entend pas ceci. C’est parmi les quelques canalisations qu’il fait où il n’est pas admis au cercle qu’il canalise et c’est dans un but précis. La raison pour cela, je le répète, c’est une façon d’honorer le genre en face de moi. Il n’y a pas de secret mais il y a de l’honneur. L’hommage offert au féminin, cela fait partie de la discussion et c’est toujours le cas, car j’ai en face de moi les sœurs, et j’utilise ce mot presque littéralement, les sœurs de la montagne. Il n’y a pas très longtemps, nous avons donné ce message ou un autre message semblable à d’autres, d’autres sœurs, qui se sont rencontrées, à l’endroit que l’on nomme l’ombre de la montagne et il y a cela quelques jours. Vous êtes dans l’ombre de la montagne, dans cette ville nommée MC Cloud, très profondément dans cette ville particulière qui possède beaucoup plus d’histoire que l’endroit où les autres dames et sœurs étaient assises. Et c’est important parce qu’il n’y a pas eu beaucoup de changements ici depuis et ceci veut dire que les indigènes qui étaient ici, ont probablement vu beaucoup des mêmes choses que vous voyez maintenant, dans la même position mais pas nécessairement les mêmes édifices et les mêmes rues. Mais ce que je veux vous dire maintenant, que j’ai dit aux autres, Mesdames vous avez quelque chose que je peux vous donner, vous dire et discuter avec vous, que je ne peux pas normalement dire dans un auditoire mixte d’hommes et femmes. En voici la raison : vous avez vécu ailleurs et expérimenté certaines choses que vous seules vous souvenez. Il y a une cohésion à l’intérieur de cette pièce en ce moment. Toutes ensembles vous pourriez sentir et vous souvenir, peut-être même respirer et ressentir certaines choses qu’un auditoire mixte ne pourrait pas expérimenter. Quelles sont les chances que vous étiez vraiment une femme Lémurienne ? Je vais le redire et j’aimerais que vous soyez attentives, ce n’est pas par hasard que vous êtes une femme en ce moment, et cela arrive avec une conjoncture où vous avez l’opportunité d’expérimenter les possibilités ici, des opportunités de vraiment voir et sentir une communauté de sœurs. Lorsque que vous vous rassemblez et honorez quelque chose qui semble tellement ésotérique, dans ce cas particulier comme de celles qui vous précèdent, vous êtes à l’ombre de la montagne. Ceci vous met dans une catégorie bien différente. La catégorie est la suivante, en ce moment comme les autres sœurs, vous êtes plus près que jamais du centre, et peut-être aurez-vous des souvenirs plus profonds que vous n’auriez jamais eu auparavant. Quel est ce foyer ? Ce foyer ou le centre possède plusieurs niveaux et le premier est l’amour d’une Mère des Étoiles… ça c’est très profond. Le deuxième niveau est l’information qu’on vous a enseignée et que vous avez reçue, de sorte que lorsque le jour viendrait, vous seriez capables d’activer cela avec votre libre choix et de vous souvenir de certaines vérités qui sont précieuses et uniques à votre enseignement. L’une des choses que j’ai dites aux autres est ceci, et vous devriez essayer de vous mettre dans cette position ; vous pouvez être l’une des rares sur la planète qui peut vraiment avoir un souvenir succinct d’avoir été assise en face d’une Mère des Étoiles. C’est une créature si vous le voulez, une entité si vous le voulez, une intelligence, une conscience si vous le voulez qui est venue d’ailleurs. Elle est venue ensemencer l’humanité et modifier les 23 chromosomes au lieu de 24. Et vous étiez là. Il y aura encore celles qui diront, je n’en suis pas certaine, je suis seulement ici par accident vous savez. Étais-je vraiment en Lémurie ? Si vous retournez en arrière et réfléchissez à ce qui vous a amené à cet endroit dans l’ombre de la montagne, chacune d’entre vous aura un scénario différent de ce qui vous a amené ici. Mais je vais vous dire que dans chaque cas, ce fut comme un ange qui vous guidait pour être ici en ce moment, faire les choix que vous avez faits, vous asseoir sur cette chaise et entendre ceci.

Vous avez une responsabilité, et j’utilise ce mot d’une façon qu’une mère n’utiliserait peut-être pas, la responsabilité si vous le voulez, est de se souvenir ce qui est réel.

Souvenez-vous de ce qui est réel. En ce moment, l’amour se déverse sur vous depuis cette montagne, parce que quelques-unes d’entre vous avez pris le manteau qui se rapporte à ceci : je crois que je ressens quelque chose ici, je sens une appartenance ici, je n’en suis pas certaine. Quelques-unes sont nées métaphysiquement parlant, c’est-à-dire que vous saviez dès le début. Certaines d’entre vous ont ressenti cette impression que peut-être vous connaissez, et cette connaissance est votre lien d’une certaine manière, à une raison d’être plus grande, une plus grande mission qui est pour vous Mesdames, en ces temps, votre appartenance à la montagne.

Le lien à Celles qui viennent littéralement des Étoiles, qui vous ont formées et enseignées. Mais en plus, elles ne sont pas appelées Mères des Étoiles par hasard, et je vous le dis encore une fois, pour vous donner une idée profonde de l’importance de ce qu’il y a ici. Voici ce que je veux vous dire : plusieurs d’entre vous sont des mères et si par exemple, vous étiez séparé de vos enfants, et si par exemple dans ce scénario particulier, s’ils ne vous connaissaient pas et vous ne les connaitriez pas non plus pendant très longtemps, et si par hasard dans ce scénario, ces enfants revenaient pour voir s’ils peuvent vous retrouver… voici la question : que leur diriez-vous ? que leur diriez-vous ? Je veux que vous vous assoyez un moment parce que la montagne vous parle, maintenant, car ces Mères des Étoiles veulent vous parler. La première chose qu’elles vont vous dire est : ravie de te revoir ma fille ! Ravie de te revoir ma fille ! Re-bienvenue ma fille, je t’aime. Je prends ta main et je veux que tu me regardes dans les yeux, écoutes ma voix qui est étrange mais dont tu pourrais te souvenir si clairement si Je pouvais te parler et Je veux que tu te souviennes de cette connaissance fondamentale que je t’ai donnée sur la joie et la vérité. Et de toute les informations que je t’ai données, chère fille, je veux que tu débutes par celle-ci : nous savons qui tu es et tu es ici juste à temps tel que prévu selon le plan, nous voulons te suivre dans tes vies, te donner la paix, la joie et la guérison pour que tu sois en paix, sereine en ta présence afin d’enseigner ce ressenti aux autres. Oublie les instructions d’une doctrine ou de ses détails parce que tu es ici avec la sagesse d’une chamane pour te souvenir et ensuite dispenser cette conscience plus élevée à ton entourage ; tes parents s’ils sont encore en vie, tes enfants… tu dois être capable de conseiller les personnes qui vivent un deuil et conseiller ceux qui ont été trahis et t’inclure dans cela.

Je sais qui est ici, ce sont les Mères qui vous regardent dans les yeux et vous disent : si tu prends ma main maintenant, tu partiras transformer, en paix, à l’aise et ayant la connaissance. C’est ce qu’une chamane possède, la capacité d’aller au-delà des choses de la planète qui pourraient vous réprimer, qui vous épuiseraient. Il y a des dames fatiguées ici, il y a des filles en ce moment qui se demandent quelle est la prochaine étape, et les Mères vont vous regarder dans les yeux et vous diront : ne penses pas à toutes ces choses car elles vont se résoudre d’elles-mêmes et elles passeront. Songez qu’il existe en cet endroit une énergie de solutions que vous ramènerez avec vous. Filles de la montagne, ce n’est pas par hasard que vous êtes assise ici. Que diriez-vous si vous aviez la responsabilité d’être sur la montagne et de regarder vers vos enfants, ceux qui ont reçu votre enseignement. C’est ce qu’Elles veulent vous dire et en cela il y a un amour immense, il y a une beauté qu’Elles voudraient vous donner, des souvenirs, de la paix… Relaxe, détend-toi, et sois aimée disent-elles, détend-toi et sois aimées. Elles veulent te dire de recommencer l’enseignement à l’ombre de la montagne pour que tu t’en souviennes. Il n’y a pas de meilleur endroit pour ceci, qu’à l’ombre de la montagne. C’est l’endroit le plus puissant, à l’exception de la Lémurie, qui a été donné à la communauté des Sœurs Lémuriennes.

Je veux que vous sachiez cela et que vous vous en souveniez. A travers toutes ces cérémonies et les canalisations des Mères des Étoiles, Elles-mêmes, qui suivront, je veux que vous sentiez la réalité d’une rencontre qui est vraiment une retrouvaille.

Et c’est ainsi !

Version Audio ci-dessous en francais

Respect et honneur

Salutations chères dames, je suis Kryeon du Service Magnétique.

Si on vous demandait en ce moment, de créer une bulle séparée de la réalité que vous percevez autour de vous, qui serait en quelque sorte votre propre esprit et conscience, et de tout laisser de l’autre côté de cette bulle pour quelques instants, afin de seulement écouter et être vous-même.

La première raison de cette réunion est que vous, en tant que femme dans une vie passée, faisiez partie d’une aventure appelée Lémurie. Et nous l’avons déjà dit, mais on a encore des doutes ici, quelques-unes se demandent : dites-moi étais-je là ou pas ? Oui vous y étiez. Et je peux vous dire que vous y étiez parce que vous êtes assises ici en ce moment. Chères dames, vous avez trouvé votre chemin à travers le labyrinthe de l’humanité pour trouver la communauté des sœurs Lémuriennes, et pour réagir peut-être à une énergie.

En dépit de toutes attentes, vous vous souvenez à un certain niveau, que vous étiez là. Et la prochaine étape devient : et puis, que faites-vous avec ces connaissances en plus de vous asseoir, de fêter et de vous souvenir. On en a beaucoup parlé ; ceci est un temps d’action pour les femmes et c’est de cela dont je voudrais parler… les femmes. Je veux parler de votre genre.

Vous êtes des travailleuses de lumière, cela veut dire que presque toutes, avez un manque de confiance en vous. Ceci est simplement dû à la situation. Et quelquefois, dû à votre genre, ça empire à cause de cette société dans laquelle vous vivez.

Deux points impactent donc le sentiment de droits mérités que vous avez, en tant que femme lémurienne, parce que la société dans laquelle vous vivez aujourd’hui est différente. Ce que je veux que vous fassiez maintenant, c’est de ne pas faire cette différence dans votre esprit.

Certaines d’entre vous ont écouté les canalisations et m’ont entendu dire que je ne partage pas ces choses avec mon partenaire, il n’entend pas parce qu’il est dans un corps d’homme, et ceci n’est que pour vous. Mais je vous le dis : ne laissez pas la voix masculine vous berner parce que Kryeon n’est ni masculin ni féminin ; Dieu n’a pas de genre mais Dieu a de la compassion et c’est la caractéristique de votre genre. Vous êtes au bon endroit pour entendre ceci.

Je vous dis que mon partenaire respecte le genre et moi aussi, dans la mesure où il n’est pas capable d’entendre cette canalisation comme il le peut d’habitude. Il va devoir l’écouter plus tard, comme tout le monde. Ça, c’est du respect…mais c’est plus que ça. Vous avez le droit à cela, vous avez le droit d’avoir l’énergie correspondant à la profondeur du genre que vous êtes, parce que c’est très spécial.

J’aimerais parler des relations en Lémurie entre les hommes du village et les femmes. C’est tellement différent… c’est tellement différent de tout ce qu’il y a aujourd’hui. L’une des choses que nous enseignons est de ramener, peut-être le respect du genre que vous êtes, et ils verraient cela, le féminin et ils prendraient une respiration, et ils sauraient que cela est très spécial. Vous savez, la tradition que vous avez quand un homme demande une femme en mariage, pensez-y, il s’agenouille… la seule fois qu’il fait ça dans sa vie (Kryeon rit !). D’où cela vient-il ? D’où cela est-il venu ? Vous répondez : Bien j’ai fait des recherches et c’était la tradition d’ici et d’ailleurs ! Mais d’où vient vraiment cette tradition ? Pourquoi lorsqu’un homme veut demander une femme en mariage se mettrait-il à genoux ou plierait-t-il son genou, comme on avait l’usage de dire, à votre genre ? J’y ai déjà répondu. C’est le respect. C’est traditionnel dans l’humanité et cela a commencé en Lémurie. Vous vous agenouillez et vous dites à la femme : m’accompagnerais-tu pour une aventure ensemble ? L’homme est à genoux et on attend une réponse de la femme. Je veux que vous reteniez cela, parce que cela, c’est seulement une partie de l’énergie que l’homme avait pour les femmes en Lémurie.

Vous avez déjà entendu les mots suivant : ceux qui se croient tout permis, et peut-être que c’est devenu une phrase qui ne convient plus : « je ne veux pas avoir affaire à cette personne parce qu’elle fait valoir ses droits ! » ou « parce qu’elle croit que tout lui ai dû ». Laissez-moi vous dire quelque chose, vous avez des droits. Votre féminité, votre genre est celui qui enseigne Dieu à l’humanité, qui éduque les enfants grâce à la compassion qui vous habite. Ce sont deux choses que les hommes ne pouvaient pas faire et ils le savaient, ils le savaient. Et quand ils regardaient la femme de leur vie comme une partenaire, ils étaient amoureux d’elle. Bien sûr ils avaient différentes opinions, ils ont certainement eu des disputes, mais à la fin… Je vais vous donner une autre tradition qui s’est perdue : l’homme s’agenouille et demande pardon. Pardonnes-moi de t’avoir fait pleurer. Pardonnes-moi de ne pas avoir été à la hauteur. Parce que les hommes savaient qui vous étiez.

Je veux que vous reteniez cela. Je ne veux pas que vous pensiez : où

cela a-t-il disparu ? Pourquoi c’est moi ? j’aimerais que ce soit encore comme ça aujourd’hui. Je veux que vous vous en souveniez ! Parce que c’est ce que vous êtes ! C’est qui vous êtes aujourd’hui ! Ça n’a jamais changé ! Ce qui a changé c’est la société autour de vous. Je vous assure que si vous êtes dans une bonne relation, l’homme sait qui vous êtes. Peut-être que la tradition de s’agenouiller a changée mais il sait qui vous êtes. Et il serait le premier à dire : tu apportes des éléments que je ne pourrais jamais apporter dans cette relation.

Femmes, c’est ce que vous avez fait en Lémurie. Je voulais que vous le sachiez. Ce n’est pas seulement ce qui se passe aujourd’hui, c’était comme ça avant mais ce n’est plus comme ça maintenant. Il y existait une conscience différente entre les genres. Vous, les femmes, respectiez les hommes parce qu’ils sortaient tous les jours, risquant leur vie pour vous apporter de la nourriture. Très souvent il l’a cuisait pour vous… ça c’est différent ! Mais quand il s’agissait d’une femme et de qui elle était pour un homme, il connaissait le protocole et il y avait beaucoup de genoux pliés qui se produisaient entre un homme et une femme. Respect. Pas la tradition. Je veux que vous vous soyez cela, que vous vous en souveniez et que vous le ressentiez, parce que c’est ce que vous êtes ! C’est pourquoi il existe une communauté de sœurs Lémuriennes, pour réintégrer et se rappeler le respect mutuel des genres, qui étaient si différentes par rapport à notre époque. Kryeon est-ce qu’il y aura un retour à cela un jour ? Et la réponse est NON. Mais il viendra un temps où il y aura beaucoup plus de respect qu’aujourd’hui, le respect du genre féminin, pour les raisons que je vous ai données. On comprendra la différence entre les genres, la compassion, la patience, la divinité, l’enseignement et les capacités à être une femme.

Mon partenaire n’entend pas ce que je dis. Ceci est seulement pour nous et c’est bon… c’est bon. Je veux que vous vous en souveniez. Ceci est bon. Partez d’ici transformée et avec davantage de confiance en vous.

Et c’est ainsi.

Version Audio ci-dessous en francais

Kryon, Colombus, 6 mai 2019

Traversons le Mur des Croyances !

Salutations chères dames, je suis Kryeon du service magnétique.

Vraiment, je peux nommer le groupe en face de moi : les Sœurs des Étoiles, pour la bonne raison que votre intuition vous a permis de venir ici et à penser que vous pourriez participer exactement, raisonnablement, succinctement à cette journée, parce que vous vous souvenez de quelque chose ou vous voulez vous souvenir de quelque chose qui vous mettrait en relation avec un passé profond.

Donc je parle à celles qui ne sont pas ici par hasard. Si quelque chose doit vous donner des frissons, c’est bien maintenant, car vous êtes ici en effet au bon endroit et au bon moment. Ce jour est important pour vous. Vous avez presque toutes connu un évènement du passé dont vous aimeriez vous souvenir, vous aimeriez vous brancher à quelque chose de si merveilleusement profond, que peut-être vous faisiez partie d’une civilisation qui était le début, c’était le tout début de l’ensemencement d’une planète qui permettrait le libre choix spirituel. Et vous n’en faisiez pas que partie, vous avez aidé à son enseignement. Cela repose dans votre Akash d’une façon subtile mais c’est vraiment quelque chose qui vous dérange, juste un peu, n’est-ce pas ? C’est pourquoi vous êtes sur cette chaise ! Ça vous démange en vous disant : Est-ce que c’était moi ? Étais-je vraiment là ? Est-ce possible ? Je vous le répète encore cette impulsion n’est pas un accident, ce n’est pas une question, c’est un fait. Cette petite impulsion qui dit ‘était-je là ?’ est une affirmation, pas un doute.

Maintenant essayons d’en apprendre un peu plus. Ne vous méprenez pas avec la communauté des Sœurs Lémuriennes, ce n’est pas un retour au passé, ce n’est pas un temps de rencontre pour célébrer ce que vous avez déjà été, c’est un moment d’introspection pour aller chercher ce que vous êtes, pour retrouver le passé, manipuler l’information pour qu’elle devienne concise, exacte, véritable et vous revienne doucement en mémoire et vous dise : Il est enfin temps que tu te souviennes !

Peut-être vous souvenez vous, ces deux derniers jours, je vous ai parlé du Mur des Croyances. Pour l’humanité, ce Mur des Croyances est quelque chose que toutes les personnes spirituelles qui méditent et qui prient veulent rejoindre et traverser, faire une percée ! Afin de faire cela on suggère des méditations, des exercices, des cérémonies qui vous amènent au Mur. Mais une grande partie de l’humanité reste là, ne sachant que faire, en méditation profonde, jusqu’à ce qu’elle commence à sentir quelque chose. Elle sent la connexion mais le Mur l’empêche de traverser. Ce Mur est le Mur des Croyances parce que vous devez traverser votre zone de confort, ou votre réalité, ou votre propre paradigme. Je vais vous dire quelque chose que je n’ai jamais dit, vous regardez autour de cette planète et vous voyez que le nombre de ceux qui prient et méditent, la plupart sont des hommes. Mais ceci va changer pour la raison suivante, c’est qu’il va y avoir une compréhension et une réalisation que les femmes font cela beaucoup mieux ! Elles arrivent au Mur mieux préparées, méditent mieux et traversent ce Mur des Croyances beaucoup plus facilement qu’un homme. Le raisonnement derrière cela est le suivant : les femmes sont faites pour prendre soin des autres. Que vous ayez eu des enfants ou pas, dans ce groupe ou celles qui écoutent, vous venez au monde avec cette compétence. Et je ne veux pas dire biologiquement, je parle du cerveau. Tout ce qui est en vous, la conscience de la femme est là et prête pour les enfants. Lorsque vous considérez les enfants et ce dont ils ont vraiment besoin, c’est de l’amour, de la compassion, de la compréhension et une connexion qui dépassent ce que n’importe quel homme peut avoir. Celles parmi vous qui sont des mères savent…vous êtes couchée et vous sentez quelque chose, vous avez une étincelle d’intuition qui vous dit : Je ferais mieux de me lever et de vérifier mon enfant puis vous allez voir et vous aviez raison….l’enfant a besoin de vous juste à ce moment pour une raison quelconque, et vous prenez l’enfant et le tenez dans vos bras. Puis en rétrospective vous vous dites : C’est quelque chose tout de même, j’étais endormie profondément, et je me suis réveillée juste au moment où l’enfant avait besoin de moi.

Comment appelez-vous cela ? C’est une connexion, une connexion à une conscience. C’est peut-être la conscience de votre propre ADN, mais c’est la conscience de quelqu’un qui prend soin des autres. La prochaine étape est que vous savez quoi faire, vous savez comment consoler et comment aimer et vous avez la compassion pour savoir qu’elle est la prochaine étape et l’autre ensuite… et puis vous avez la patience! Ce sont les compétences dont nous avons parlées. Logiquement, j’aimerais que vous reliez cela à ce qui est spirituel, car tout cela est aussi requis spécifiquement afin d’être un leader spirituel sur cette planète : la compassion, la patience, savoir quoi dire… Que dites-vous à l’enfant lorsqu’il a besoin de vous, quand il subit une frustration ? Tout au long de sa croissance, maman sait quoi dire. Vous êtes outillées pour cela. Ce n’est pas pour vous démarquer, c’est naturel !

Je vais vous révéler quelque chose au sujet de votre cerveau, chères dames. La conscience de la femme est câblée différemment, on vous l’a déjà dit. Les synapses de votre cerveau ne sont pas responsables de votre intuition, la logique n’est pas l’intuition. Il y a une connexion très forte et équilibrée entre les deux hémisphères et la glande pinéale. Même dans la partie supérieure de votre tête, il y a différentes choses qui se passent avec lesquelles vous arrivez sur terre et en cela je vous dirais que lorsque vous approchez ce Mur, en tant que femme, vous avez quelque chose de plus : l’intuition qui vous permet de passer au travers, car vous voyez ce qu’il y a de l’autre côté. C’est quelque chose que vous comprenez, vous comprenez l’amour, la compassion, vous comprenez le fait d’être serrée et aimée car vous l’avez fait, vous êtes bâties pour cela. Et donc vous passez à travers le Mur des Croyances et ce voile, beaucoup plus vite qu’un homme le ferait. Il doit apprendre, il doit pratiquer et ensuite ça va, mais vous, vous devez le faire en premier et vous le faites automatiquement. Maintenant vous comprenez pourquoi vous êtes faites pour enseigner. Vous êtes outillées pour montrer aux autres comment faire, vous êtes faites pour avoir la patience avec ceux qui sont à vos pieds et vous disent : Je suis frustrée, je suis frustrée spirituellement, mentalement de toutes ces choses. Et vous avez les réponses, tout comme vous auriez avec un enfant. La communauté des Sœurs Lémuriennes a pour but de se remémorer et d’éveiller l’intuition qui vous permet d’enseigner. Même si c’est l’enseignement fondamental que vous aviez en Lémurie, l’information que vous enseignez aujourd’hui est encore intuitive, vous n’avez pas à l’étudier pour vous en souvenir.

Quand je révèlerai les parties fonctionnelles actuelles de l’enseignement lémurien de la roue, d’une façon plus complète, vous le regarderez et vous vous en souviendrez, vous n’avez pas à l’étudier, vous vous en souviendrez. C’est encore là, pour la bonne raison que c’est de la vérité essentielle. C’est toujours avec vous et c’est pourquoi vous êtes assise dans cette chaise en ce moment.

C’est un bon jour, c’est le bon moment pour célébrer le fait que vous vous souveniez qui vous êtes, certaines d’entre vous dirons : Je ne me sens pas vraiment capable de faire toutes ces choses. Chères dames, c’est là, à l’intérieur, et comme toute chose que vous pratiquez et étudiez, vous devenez à l’aise.

Je veux que vous pensiez à la maternité, même si vous n’avez pas eu d’enfants, c’est là et vous êtes prêtes, la maternité est la réponse car c’est le même mécanisme, ce sont les mêmes synapses et la même intuition qui vous amènent vers le shamanisme qui sait quoi dire et quoi faire.

C’est le message de Kryeon aux sœurs et femmes, vous toutes de la terre, vous êtes outillées pour cela et les choses vont commencer à changer d’une façon telle que même les hommes vont le voir et l’accueillir comme ils l’ont fait dans le passé, et ils diront : il était temps !

Que cette journée commence avec les paroles des Mères des Étoiles.

Et c’est ainsi.

Version Audio ci-dessous en francais

Salutations chères Dames, chères Sœurs des Étoiles. Je suis Kryeon du Service Magnétique.

« Laissons le programme fonctionner »

Depuis plusieurs années déjà, je vous apporte un court message avant ces réunions. Ce message fait suite à celui qui a déjà été donné. Le message d’aujourd’hui portait sur l’enrichissement de l’âme, l’explication de ce que l’on appelle les « walk-in » et également de l’information au sujet de l’expérience de mort imminente. Je veux développer ces sujets.

C’est un message pour les femmes. Mes chères, j’honore le genre, masculin et féminin. Certaines d’entre vous savent probablement cela, mon partenaire n’écoute pas, il devra écouter plus tard. C’est en honneur du genre. Kryeon n’a pas de genre, ne vous laissez pas méprendre par la voix.

Je vous connais. Plusieurs d’entre vous, assises ici, maintenant, se questionnent. Et la question est « est-ce que je m’identifie à cela ? ». Peut-être venez-vous pour savoir si vous arrivez à vous identifier à cela. C’est justement un signe que vous auriez pu être une femme de Lémurie. Et si tel était le cas, vous auriez été influencé par les Mères des étoiles. Si tel est le cas, il y a seulement une petite partie de l’humanité qui existe aujourd’hui qui aurait vécu cette expérience. Et si tel est le cas, pourquoi vous demandez-vous « Était-ce réel ? » ou « Suis-je l’une d’entre-elles ? » « Est-ce que ça m’est arrivé ? ». Pensez-vous que vos mémoires akashiques auraient pu vous pousser à chercher cette rencontre, pour en savoir plus et savoir qui vous étiez et pour vous aider à vous en rappeler ? Et pourtant, présentement c’est encore caché. C’est caché à cause du libre-choix. Même si vous avez reçu des enseignements très profonds et êtes parvenues à des décisions merveilleuses au début de l’humanité, vous ne vous en rappelez pas, car votre Akash n’est pas encore assez puissant. Votre Akash se situe encore à l’intérieur d’un pourcentage très bas de l’évolution humaine où les souvenirs akashiques n’emportent pas automatique de belles choses sacrées dans la vie qui suivra, mais cela sera le cas éventuellement. Et voilà qu’il nous arrive des informations de la communauté des Sœurs, de Mele’ha, de Kryeon, sur les choses qui se seraient passées, et vous vous demandez « Était-ce moi ? Est-ce que j’y étais ? ».

Quand nous avons parlé d’expérience de mort imminente, nous vous avons dit quelque chose qui n’avait jamais été révélé auparavant. Le cerveau, le cœur et la glande pinéale, tous ensemble, « la triade », contiennent certains programmes. Les programmes sont là pour vous donner une conscience au moment opportun. Ça ne peut pas simplement être le cerveau, le cerveau est un ordinateur. Cela ne peut pas simplement être le cœur. Mais quand vous complétez la Triade et que vous ajoutez la glande pinéale, vous obtenez de la magie. Et la magie dont je parle est l’activation multidimensionnelle. Saviez-vous que la plupart de votre intuition provient de la glande pinéale ? Un mélange qui provient du cœur mais peu de votre cerveau. Le cerveau est un instrument de logique. L’intuition n’est pas logique. L’intuition est une sensation, un ressenti d’énergie et cela inclut l’intemporel. Car l’intuition peut non seulement vous dire quoi ressentir, mais aussi ce qui est sur le point d’arriver.

L’intuition est donc très impliquée dans le programme de l’expérience de mort imminente et je vous ai dit ce qu’était le programme, c’est une valve de sécurité. C’est une révélation de la vérité pour que vous n’ayez pas peur de la mort. Nous vous avons expliqué plus tôt que lorsque votre corps commence à s’éteindre et pense qu’il va vers la mort, le programme s’allume. Il est bienveillant, il est magnifique, il vous montre la vérité à ce moment précis où il pense que vous êtes en train de mourir. Il ne sait pas ce que vous allez faire ensuite, il ne sait pas si vous allez survivre ou pas, le programme fonctionne quoi qu’il en soit. Le programme vous montre la lumière dans le tunnel, la bienveillance, vous fait ressentir l’amour de Dieu et ainsi vous n’avez pas peur. C’est un programme de vérité indiquant que la mort n’est pas blessante. C’est un programme qui a été donné à tous les humains afin qu’au dernier moment, ceux-ci ne partent pas dans la peur et l’horreur de la mort. Les athées aussi reçoivent le programme, mes chères.

Maintenant que vous savez cela, vous êtes-vous déjà demandé : « existe-t-il d’autres programmes ? ». La réponse est oui. Toute personne, quel que soit son système de croyance, ayant vécu une expérience spirituelle pour en ressortir transformée du jour au lendemain, avec l’aide d’un prophète ou non, qui a trouvé l’amour de Dieu dans son cœur, a vu le programme activé. Le programme dit : « tu es prêt car tu as cherché et demandé. Maintenant, la Lumière est en toi, là où il n’y en avait pas, et elle restera avec toi en te changeant pour toujours. »

Appelez cela comme vous le souhaitez, mais quand votre vie se transforme en un jour, quand vous réalisez que les choses que vous ne connaissiez pas jusque-là, auxquelles vous ne vous attendiez pas, vous vont droit au cœur, c’est un programme. C’est un programme que vous avez demandé car vous êtes prêtes et c’est presque toujours révélateur. La révélation que vous recevez avec ce type de programme c’est la vérité sur votre splendeur et vous changez pour toujours. Vous avez constaté, mes chères, pas seulement dans les systèmes spirituels mais peut-être aussi avec vous-même, un éveil qui vous aurait guidé à cette réunion, voilà, vous êtes assise là et vous vous questionnez encore à propos du truc Lémurien, n’est-ce pas ?

Il existe un programme mes chères, qui a pour but d’éveiller les femmes de Lémurie. On n’en a jamais parlé. D’un jour à l’autre, d’une canalisation à l’autre, nous avons dit que vous êtes là pour demander et ressentir. À cet instant nous invitons le programme à fonctionner. Il y a beaucoup de doutes en vous-même qui arrêteront le programme. C’est vous qui voyez. C’est le libre-choix.

« Suis-je ou ne suis-je pas une femme Lémurienne ayant vécu en Lémurie dans le passé ? » Puis vous vous mettez à réfléchir et vous vous dites : « alors… j’attends… ». Et le subconscient va dire : « Nahh… » Et le programme ne fonctionnera jamais. Vous devez adopter une position de pur amour, dans un mode d’acceptation et d’impartialité afin que le programme s’active et en vienne à dire : « Bien sûr que tu y étais, c’est pourquoi la synchronicité t’a conduite jusqu'à cette chaise. C’est l’une des raisons pour lesquelles tu as entendu parler de cela, que tu es venue aujourd’hui et que tu t’es assise ici. ». Tu as payé pour être ici. Et pourtant tu te demandes encore : « est-ce que j’y étais ou pas ? ». Toutes ces synchronicités t’ont amenée jusqu’à cette chaise pour entendre la vérité, et tu te questionnes encore.

Mes très chères c’est l’enseignement du jour, cet enseignement n’est pas une vérité si étrange, car vous étiez l’une des premières, et vous aviez une mère des Étoiles assise en face de vous, dont vous pouviez entendre les mots et les chants, pendant qu’elle vous nourrissait de la vérité de Dieu et du début des enseignements fondamentaux, un enseignement que vous pourrez un jour répéter autour de vous et peut-être même à vos enfants.

Laissez le programme fonctionner. Vos souvenirs vous donneront des frissons et de la joie. Laissez le programme agir. Il dira : « oui », car si le programme fonctionne correctement, vous ne serez jamais plus la même. Vous quitterez cet endroit, en sachant non seulement que vous êtes un être humain formidable, mais aussi que vous avez bouclé la boucle. L’endroit où vous étiez à l’époque résonne ici-même où vous êtes aujourd’hui. Les mots de Mele’ha sont les mêmes aujourd’hui qu’ils étaient auparavant, voulant enrichir votre croyance de qui vous êtes vraiment.

Cela se répand dans la société, très chères, pensez-y. Si vous possédez ces enseignements, vous commencerez à les appliquer et cela se reflétera dans votre personnalité. Certaines d’entre vous diront : « c’est bien, mais je suis un peu trop vieille pour cela ». Ah-ah, vraiment ? Je vais vous dire quelque chose que vous avez besoin d’entendre, mes chères. L’éveil d’aujourd’hui est pour votre prochaine vie, et la prochaine, et la prochaine, et la prochaine. Ne vous attachez pas à votre âge. Cet éveil est permanent, vous n’aurez pas à recommencer. Quand vous reviendrez, la prochaine fois, vous arriverez avec le programme déjà en fonctionnement : « J’ai une raison d’être là ! J’ai des choses à faire ! Je connais les pures vérités ! ». Certaines d’entre vous enseigneront à leurs parents quand elles arriveront et ils ne sauront pas quoi faire avec vous. Cet enseignement est aussi important pour vous que votre participation à une sororité qui célèbre ceci : les débuts de l’humanité et de l’enseignement fondamental du Créateur.

Laissez le programme fonctionner. Réjouissez-vous, chantez. Et sachez que vous êtes dans le vrai du vrai.

Et il en est ainsi !

Version Audio ci-dessous en francais

La musique des Mères des Étoiles

Salutations chères Sœurs des Étoiles. Je suis Kryeon du Service Magnétique.

Après tout ce temps, on pourrait croire que toutes les canalisations qui ont été données avec minutie, au sujet de cette ile du continent de Lémurie, seraient épuisées, ça n’arrivera jamais ! Plusieurs d’entre vous portent ces souvenirs dans leur énergie akashique.

Je vais vous parler de quelque chose que vous pourriez vous souvenir, parce que aujourd’hui, vous considérez le son, avec les vibrations dans l’air, qui transporte des harmonies et de la beauté.

Nous vous avons parlé d’une certaine chose, plusieurs fois en canalisation et aussi d’autres choses lors de d’autres canalisations, à propos d’un son que vous n’oublierai jamais. Je veux que vous retourniez encore sur cette ile tropicale, cette montagne appelée Lémurie. Pour certaines d’entre vous ce n’est pas difficile en ce moment, à cause de la température extérieure…de vous voir sur la plage avec des vents alizés qui soufflent…

La camaraderie des femmes (Lémuriennes) n’était pas seulement pour les femmes. Il m’est difficile de vous expliquer…vous auriez dû être là pour comprendre la société, une société où les hommes et les femmes comprenaient vraiment les rôles que chacun joue avec un tel degré et avec tellement de respect. Les hommes n’auraient pas eu ce qu’ils avaient sans les femmes et les femmes non plus sans les hommes.

Cette société, aussi simple qu’elle était…nous vous avons parlé, à vous et à d’autres…de sons envoûtants que les Mères des Étoiles pouvaient émettre. C’est une chose que de savoir qu’Elles sont là, de les voir se retirer souvent en haut de la montagne et de ne plus les voir qu’avant la prochaine séance d’enseignement. Elles ne sont pas vraiment distantes, Elles sont très aimantes, très accessibles car ce sont des mères…mais je vous le dis, lorsqu’Elles ouvrent la bouche pour chanter, il n’y a rien de tel. Il n’y a aucun son sur la planète comme cela, aucun.

Ces Femmes des Étoiles avaient une anatomie différente au niveau des cordes vocales, une corde vocale divisée leur permettant de produire 2 notes en même temps. Elles pouvaient chanter certains espaces harmoniques en Elles. Et quand elles chantaient, c’était fascinant !

Vous n’avez pas toutes été engendrées par une Mère des Étoiles… et si vous comprenez comment ça fonctionne… plusieurs l’ont été mais certaines d’entre vous ont été engendrées par les enfants de ces dernières...mais vous toutes, les avez entendu chanter. Quelques-unes étant de la première génération comme Mele’ha, ont eu cela gravé dans leur Akash, c’est quelque chose qu’elle ne peut pas reproduire même pour vous. Et elle ne peut pas vous dire, même si elle pouvait se souvenir, ce à quoi ça ressemble. Mais je veux vous dire ce que les femmes ont fait, que je n’ai pas encore révélé. La musique passe à travers le voile comme l’humour le fait, comme la compassion le fait, comme d’autres belles choses (le font). Donc quelque fois la musique que vous entendez, les vibrations que vous chantez viennent directement de l’autre côté du voile, vraiment ! La musique était tellement importante pour les Pléiadiennes…si vous aviez pu les entendre chanter en chœur, c’était un cadeau pour les Étoiles ! Et je vais vous révéler quelque chose, elles avaient l’habitude de faire cela pour vous, elles chantaient deux ou trois ensembles, en duo ou trio et cela touchait directement votre cœur. Donc les dames essayaient d’imiter les Mères des Étoiles. Quelques dames entamaient une partie des harmonies vibratoires et d’autres dames prenaient d’autres parties. Et donc on pouvait reproduire une corde vocale des Mères des Étoiles en ayant 2 femmes ou plus.

Voici la canalisation avec la Lune :

gallery/100062444_1587503894737884_7494591135495487488_n

Pour voir les canalisations et vous abonner à la chaine YouTube où se trouvent toutes les canalisations :

Facebook

Dr Amber Mele'ha Wolf

Voici une canalisation de Kryeon pour la Sororité :

Youtube

Pour la Sororité en francais sur FaceBook :